thématiques de recherche

Mes travaux s’intéressent à l’étude des séries sédimentaires principalement d’âges Jurassique et Crétacé (Mésozoïque) afin d’identifier les évènements géodynamiques produits sur Terre au cours de ces époques et de comprendre leurs impacts sur les environnements et la biodiversité. Les sédiments, océaniques en particulier, préservés dans les bassins sédimentaires, constituent des objets de choix permettant d’étudier les interactions entre les facteurs géodynamiques – externe comme le climat ou interne comme le volcanisme – et la géobiosphère. La dynamique des processus et les interactions ne peuvent toutefois être établis que lorsque l’enregistrement sédimentaire est contrôlé par un calage temporel précis et robuste. C’est pourquoi mes objectifs de recherche sont essentiellement tournées sur l’étude des modifications paléoenvironnementales des séries sédimentaires du Mésozoïque et à leurs calages temporels.

Ma démarche est résolument celle du stratigraphe qui tente de reconstituer le puzzle de l’histoire terrestre avec une dimension intégrée pluridisciplinaire (chimiostratigraphie, cyclostratigraphie, radiochronologie isotopique…) et celle du sédimentologue qui étudie la dynamique des bassins sédimentaires et leurs évolutions post-dépôts, en utilisant en particulier les marqueurs terrigènes et évènementiels volcaniques.

Les questions scientifiques et les méthodes d’investigation de ma recherche s’articulent ainsi autour de 3 grands thèmes : (1) la variabilité climatique au Jurassique-Crétacé, (2) l’enregistrement stratigraphique dans les bassins sédimentaires, (3) l’enregistrement et la caractérisation du volcanisme explosif dans les séries sédimentaires.

L’étude du signal terrigène et des conditions d’hydrolyse, rendue notamment possible par la caractérisation des cortèges argileux, permet d’aborder l’altération continentale, en lien avec le climat et les variations de pCO2. Elle est menée en confrontant les données avec d’autres marqueurs sédimentologiques (lithologie, microfaciès, gamma-ray, susceptibilité magnétique, CaCO3) et géochimiques (d13C, d18O sur roche totale ou organismes calcifiés) afin de discriminer l’influence des différents paramètres de contrôle (climat, eustatisme, tectonique). En parallèle, une démarche de stratigraphie intégrée est appliqué en développant des approches : i) cyclostratigraphique sur les paramètres terrigènes pour établir des durées; ii) chimiostratigraphique à partir de l’utilisation du signal de carbone inorganique pour établir des courbes de référence corrélable à l’échelle globale; iii) paléovolcanique par l’étude d’évènements instantanés volcaniques (bentonites) qui permettent d’établir des corrélations longue distance et de fournir des points d’ancrage radio-isotopiques. L’étude des bentonites permet en outre de mieux approcher les connaissances sur le volcanisme contemporain de la sédimentation et mesurer la fréquence et l’impact des épisodes de crises volcaniques.

Publicités

Auteur : pellenard

Enseignant-chercheur uB, Biogéosciences UMR CNRS, COMUE UBFC

Une réflexion sur « thématiques de recherche »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s